Skip to main content

À DEUX MAINS

CABINETS D’ERGOTHERAPIE

Ergothérapeutes libéraux sur la métropole lilloise et la région Nord, nous intervenons sur rendez-vous en cabinet (Croix et Seclin), à domicile, en structure ou à l’école (secteurs Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Seclin et alentours) auprès d’une large patientèle, en collaboration avec la famille, l’équipe éducative et les professionnels de santé.

Nous intervenons sur les villes de Croix, Roubaix, Villeneuve d’Ascq, Wasquhal, Hem, Mouvaux, Tourcoing, Wattrelos, Bondues, Lyes-Lez-Lannoy, Mons-en-Braoeul, Marcq-en-Baroeul, La Madeleine, Lille, Hellemmes, Lezennes, Lesquin, Cysoing, Chéreng, Baisieux, Ronchin, Seclin

Enfant

Prise en charge de l’enfant ou l’adolescent présentant un retard du développement moteur et/ou cognitif, un trouble spécifique des apprentissages, un trouble envahissant du développement

Adulte

Rééducation et réadaptation des adultes présentant un handicap moteur et/ou cognitif, entrainant des limitations dans les soins personnels et les activités professionnelles

Personne âgée

Évaluations de la personne âgée en perte d'autonomie et aménagement de son environnement

CROIX

Alexandre HOEL

Alexandre HOËL

06 95 74 57 00
alex.hoel[a]outlook.com

Diplômé de l’Institut de Formation en Ergothérapie de Berck/mer en 2010, j’ai exercé en rééducation et réadaptation au Centre L’Espoir de Lille – Hellemmes, ainsi qu'à l'hôpital Saint-Vincent de Paul de Lille pour des interventions à domicile.

Formé en neuropsychologie clinique (faculté de médecine de Lille), en troubles des apprentissages (faculté de médecine de l’Institut Catholique) et en graphomotricité (formation continue ANFE), j'interviens essentiellement auprès d'enfants et d'adolescents présentant des troubles cognitifs, moteurs ou graphiques, ainsi que d'adultes nécessitant rééducation motrice ou aménagement de leur environnement.

Prendre rendez-vous
Alice CADO

Alice CADO

06 15 95 78 77
alice.cado[a]gmail.com

Ergothérapeute spécialisée en pédiatrie, je partage mon temps de travail entre l’accompagnement d’enfants en situation de handicap en libéral, et l’évaluation d’enfants d’âge scolaire au Centre Régional de Diagnostic des Troubles d’Apprentissages du CHU de Lille.

Étant formée aux troubles d’apprentissages, aux troubles du spectre autistique et au bilan sensoriel, mon activité libérale s’axe principalement auprès de jeunes enfants présentant des troubles neuromoteurs, cognitifs ou du spectre autistique.

Engagée dans le développement professionnel, j'interviens en formation initiale (Institut de Formation en Ergothérapie de Berck-sur-mer Site de Loos, Département d'orthophonie de l'Université de Lille) et continue (en partenariat avec le réseau Neurodev), principalement au sujet des troubles praxiques et graphiques, et des compensations informatiques dans le cadre des troubles du langage écrit.

Prendre rendez-vous
Valentine GUICHETEAU

Valentine GUICHETEAU

06 66 61 83 70
valentineguicheteau[a]gmail.com

Ergothérapeute diplômée de l'Institut de Formation d'Ergothérapie de Berck/mer en 2017, je me suis plus particulièrement intéressée à la pédiatrie lors de ma formation et ai intégré le cabinet en 2018.
Mon expérience professionnelle m'a permis de développer des compétences sur diverses pathologies spécifiques à la pédiatrie, enrichies par plusieurs formations sur la rééducation de l’écriture, le TDC (dyspraxie) et le bilan sensoriel. J'ai également effectué une mission humanitaire en ergothérapie auprès d'enfants atteints de paralysie cérébrale et de troubles autistiques.
J’accompagne principalement des enfants qui présentent des troubles neurodéveloppementaux, des difficultés motrices et/ou cognitives, et développe mon activité auprès des jeunes enfants et bébés.
Prendre rendez-vous
Angéline

Angéline DURIEZ

06 52 84 05 49
duriez.angeline[a]gmail.com

Ergothérapeute diplômée en 2006 puis certifiée d’une formation en orthopédagogie en 2007, j’ai travaillé durant 12 ans dans l’accompagnement à la réinsertion socioprofessionnelle de la personne cérébrolésée.

La pédiatrie ayant toujours été un projet de cœur, je me suis ensuite orientée vers le libéral.
Formée notamment en graphomotricité et en accompagnement de l’enfant présentant des troubles du spectre autistique, j’exerce auprès des enfants et des adolescents ayant des troubles moteurs, graphiques ou cognitifs.

Prendre rendez-vous

Situé au 107 rue Jean Jaurès, au sein du Cabinet paramédical du Trocadéro, le cabinet est facile d’accès à proximité des grands axes et des transports en commun.

  • Métro ligne 2 – arrêt Mairie de Croix
  • Tram – arrêt Parc Barbieux
  • Bus lignes 32 et 36
  • A22/D656 – sortie 7a

Le Cabinet paramédical du Trocadéro accueille également psychologues/neuropsychologues, sophrologue et hypnothérapeute.

 
 
 
 
 
1
1

SECLIN

Mathilde PAYEN

Mathilde Payen

07 82 30 06 29
payenmathilde[a]outlook.fr

Diplômée de l’Institut de Formation en Ergothérapie de Berck/mer, mes expériences professionnelles m’ont permis de me spécialiser en pédiatrie. J’ai également exercé en gériatrie dans le cadre du maintien de l’autonomie à domicile.

Formée à l’accompagnement de l’enfant autiste et au bilan sensoriel, j’accompagne également dans le cadre d’évaluations et de suivis rééducatifs et réadaptatifs des enfants et adolescents présentant des troubles cognitifs, neuromoteurs et graphiques.

Salomé LEJEUNE

Salomé LEJEUNE

06 50 14 81 68
salomelejeune[a]outlook.fr

Ergothérapeute diplomée de l'Institut de Formation de Berck/mer, j'ai pu acquérir les compétences spécifiques à la pédiatrie durant ma formation.

En parallèle de mon activité libérale, j'ai exercé en Institut d'Education Sensorielle au sein de l'IRPA de Ronchin où j'ai pu accompagner des enfants présentant des troubles de l'audition et/ou des troubles du langage avec troubles associés, notamment des troubles des apprentissages.

Actuellement, je consacre la majeure partie de mon activité en libéral auprès des enfants présentant des troubles du neurodéveloppement, de la phase d'évaluation à visée diagnostique à celle de rééducation et réadaptation.

 

Situé en centre ville, au 15 rue Maurice Bouchery, le cabinet fait parti de la maison médicale du centre.

  • Bus Ilevia ligne 92 – arrêt Église
  • Bus Arc en ciel lignes 202, 206, 209 et 233
  • A1 – sortie 19 Seclin

Nous vous accueillons également pour les suivis dans notre local situé au 12 rue Aristide Briand à Gondecourt, à proximité immédiate de Seclin.

 

Qu'est-ce qu'un ergothérapeute ?

L’ergothérapeute est un professionnel paramédical. Son objectif est de favoriser l’autonomie de la personne en réduisant ses limitations d’activités, grâce à la rééducation et la réadaptation.

Après une évaluation rigoureuse des difficultés du patient, l’ergothérapeute rééduque par le biais d’activités sollicitant la fonction déficitaire.

Si un manque d’autonomie persiste malgré la rééducation, l’ergothérapeute propose des adaptations et des aménagements afin de pallier la difficulté.

L'ergothérapie en libéral

Chez l’enfant, une première évaluation en ergothérapie peut être demandée pour suspicion de dyspraxie, dysgraphie, en raison de troubles cognitifs et/ou moteurs entraînant une limitation d’activité, ou pour un retard plus global de développement.

Les symptômes suivants peuvent être des signes d’appel :

  • Difficultés de développement de la motricité fine, maladresse gestuelle
  • Difficultés d’organisation au quotidien
  • Retard de graphisme
  • Difficultés en géométrie, pour les activités de constructions ou d’analyse visuelle

L’ergothérapeute peut intervenir dans un but rééducatif afin d’améliorer les capacités fonctionnelles des enfants, leur autonomie et de favoriser leur développement.

Enfin, l’ergothérapeute a un rôle de réadaptation, et peut proposer des aménagements dans le cas d’affections entravant la réussite scolaire, comme la dyslexie.

L’ergothérapeute peut intervenir chez l’adulte présentant des difficultés dans les actes de la vie quotidienne et professionnelle, ou chez la personne âgée en perte d’autonomie, et agir sur son environnement afin de le rendre plus accessible et de pallier ses difficultés, qu’elles soient motrices ou cognitives, notamment par l’aménagement de son domicile.

L'évaluation

L’ergothérapeute évalue le degré de participation et les limitations d’activités de chaque patient, adulte ou enfant, au quotidien : à la maison (toilette, habillage, repas, éventuellement tâches ménagères) et à l’école ou sur le lieu de travail.

Il recherche ensuite les déficits à l’origine des limitations d’activité.
Une fois les difficultés du patient clairement identifiées, la rééducation et/ou la réadaptation peuvent commencer.

 

En pratique

Les évaluations cognitives et motrices se font au cabinet pour des conditions de passation neutres et optimales.

Les bilans d’autonomie et d’indépendance sont réalisés sur le lieu de vie du patient.

Un compte rendu d’évaluation détaillé vous est envoyé à la suite du bilan, ainsi qu’aux professionnels intervenant auprès de votre enfant selon votre volonté et son médecin traitant.

Le renouvellement d’un dossier MDPH, notamment lorsqu’il comprend une demande d’AEEH, doit impérativement comporter un bilan ergothérapique. Ainsi, nous vous conseillons de nous informer de vos démarches (matériel informatique, AEEH, demandes d’orientation, AVS) 3 semaines avant l’envoi de votre dossier complet.

Les séances de rééducation et de réadaptation chez l'enfant et l'adolescent

Le suivi rééducatif a pour objet l’entraînement d’une fonction précise en vue de l’amélioration de celle-ci, dans le but de la rendre fonctionnelle.

Il doit être régulier (une fois par semaine) pour être efficace.

Le suivi réadaptatif a pour objet l’aménagement de l’environnement, la mise en place d’adaptations diverses, l’apprentissage d’astuces pour contourner les difficultés persistantes et favoriser la réussite des activités du patient. Cela passe par des essais, une phase d’apprentissage de l’utilisation des aides retenues comme étant efficaces, et une phase d’intégration de ces aides dans la vie quotidienne et scolaire.

Dans le cadre d’un suivi réadaptatif, afin de proposer une réponse qui soit au plus prêt des besoins de l’enfant, il est nécessaire de venir en séance avec l’ordinateur et le cartable.

Afin de favoriser la motivation des enfants apprenant l’utilisation de l’outil informatique, son investissement dans le projet et donc la vitesse de ses progrès, nous mettons en place un groupe informatique : nous nous tenons disponibles pour en parler !

La fréquence du suivi réadaptatif est déterminée après une réflexion commune entre le thérapeute, l’enfant et ses parents, en fonction des besoins du patient.

Dans un souci de qualité des soins, nous vous proposons de reporter la séance ne pouvant être honorée (sous réserve d’être prévenus 48h avant ladite séance) plutôt que de l’annuler. Les séances non annulées dans ce délai sont facturées.

Quelques exemples d’interventions…

Ces exemples étant fictifs, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.

 

Adèle, 12 ans, est dyslexique dysorthographique et porte une dysgraphie secondaire. L’ergothérapeute l’aide à gagner en autonomie à l’école y intégrant peu à peu un ordinateur et des logiciels adaptés pour la lecture et l’écriture.

 

Alicia, 6 ans, présente des difficultés d’organisation et un manque d’autonomie, en lien avec un syndrome dysexécutif. L’ergothérapeute l’aide à mettre en place des stratégies de résolution de problèmes lors d’activités sur table (type jeux de société), met en place des adaptations et des rituels pour structurer ses activités quotidiennes et l’aider à gagner en autonomie (toilette, habillage, repas).

Astrid, 3 ans, est hémiplégique droite en raison d’un accident périnatal. L’ergothérapeute rééduque la sensibilité et la motricité de son bras droit, surveille son développement cognitif, guide ses parents dans le choix de jeux pouvant l’aider à progresser, favorise son autonomie à la toilette et au repas par des mises en situation en partenariat avec sa famille.

Clarisse, 7 ans, est TDAH. L’ergothérapeute l’aide à mieux interpréter les différentes sensations extérieures (notamment tactiles et vestibulaires -sensibilité aux mouvements et déséquilibres), à canaliser son attention et à contrôler ses gestes. Il lui propose parfois du matériel adapté pour l’école et la maison, afin de simplifier les gestes qui lui sont demandés.

Jean, 4 ans, présente des difficultés de motricité fine et un retard graphique, en lien avec une prématurité. L’ergothérapeute fait des activités manuelles avec lui pour développer la précision du geste, la dextérité, les coordinations entre les deux mains, pour optimiser son indépendance fonctionnelle à la maison et à l’école. Le graphisme sera travaillé dans un second temps car il est sous-tendu par un bon contrôle moteur.

Adrien, 8 ans, est dyspraxique et dysgraphique. L’ergothérapeute travaille la motricité fine comme pour Jean qui présente des difficultés similaires à 4 ans. Il est aidé dans la manipulation des outils scolaires par l’utilisation de matériel ergonomique. Il apprend à s’habiller et à faire ses lacets par des méthodes spécifiques.

Antoine, 9 ans, présente une dyspraxie visuospatiale. L’ergothérapeute l’aide à prendre des repères visuels efficaces pour améliorer son organisation dans l’espace, lors d’activités sur table. Il adapte aussi son matériel scolaire en proposant des repères de couleurs sur les pages à lire, le quadrillage des feuilles utilisées lors de la pose d’opération ou lors de l’écriture.

Arthur, 7 ans, est autiste. L’ergothérapeute l’aide à se servir correctement de ses mains, l’aide canaliser son attention et à mieux gérer et interpréter les sensations qu’il reçoit : sensations tactiles, auditives, vestibulaires (sensibilité aux mouvements et déséquilibres) qui sont parfois déplaisantes pour lui. L’ergothérapeute met également en place, avec lui et sa famille, des astuces pour l’aider à être plus autonome à la maison et favoriser son entrée dans les apprentissages scolaires.

Jules, 4 ans, présente des difficultés relationnelles et un retard psychomoteur sans diagnostic précis. L’ergothérapeute l’aide à gérer les sensations environnantes, pose un cadre en séance pour gérer son comportement et stimule le développement de ses manipulations afin d’optimiser son indépendance future. L’ergothérapeute guide ses parents dans le choix de jeux pouvant l’aider à progresser, favorise son autonomie à la toilette et au repas par des mises en situation en partenariat avec sa famille.

Victor, 14 ans, présente une dysgraphie en raison d’une mauvaise posture lors de l’acte graphique lui occasionnant des douleurs. L’ergothérapeute accompagne l’apprentissage de la frappe au clavier et rééduque les troubles posturaux présentés par le jeune, en vue de diminuer les douleurs voire d’améliorer la fonctionnalité de l’écriture.

Les séances de rééducation et de réadaptation chez l'adulte

L’ergothérapeute a une mission d’éducation thérapeutique afin de guider l’adulte dans la gestion de ses troubles (moteurs ou cognitifs) et douleurs au quotidien. 

Il a également une mission de réadaptation en intervenant sur l’environnement afin de compenser les troubles présentés par la personne et favoriser son autonomie dans ses activités quotidiennes, domestiques et de loisirs.

La rééducation motrice et cognitive de l’adulte n’étant pas remboursée par la sécurité sociale, nous vous proposons la mise en place d’un programme d’auto-rééducation à domicile avec un point avec votre ergothérapeute bihebdomadaire ou mensuel.

Quelques exemples d’interventions…

Ces exemples étant fictifs, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.

 

Arielle, 23 ans, présente des difficultés d’organisation aux suites d’un traumatisme crânien. L’ergothérapeute l’aide à structurer les activités qui sont difficiles pour elle, à anticiper ses journées, par l’utilisation d’aides techniques à l’organisation.

 

Eric, 28 ans, a été amputé de la jambe droite à la suite d’un accident de la voie publique. Il est rentré à son domicile après une période de rééducation en centre, mais il ne se sent pas en sécurité lors des soins personnels durant lesquels il ne porte pas sa prothèse. L’ergothérapeute lui propose un aménagement de sa salle de bain sécuritaire et adapté à ses difficultés et ses craintes.

Gérard, 85 ans, sort d’une hospitalisation pour fracture du col du fémur, causée par une chute à son domicile il y a 3 mois. Il présente depuis plusieurs années une rupture de la coiffe des rotateurs. L’ergothérapeute accompagne son retour à domicile en proposant des aménagements et des aides techniques (matériel adapté, simplifiant les manipulations du quotidien) pour l’aider à rester seul à la maison, et préserver son indépendance fonctionnelle sans prise de risque.

Denise, 78 ans, est atteinte d’une maladie d’Alzheimer. Afin d’aider sa famille à la maintenir à domicile et repousser son entrée en maison de retraite, l’ergothérapeute met en place des aménagements du domicile, structure son environnement et ses activités pour préserver son autonomie et sa sécurité.

Pierre, 53 ans, a été victime d’un AVC. Il a bénéficié d’une hospitalisation en centre de rééducation durant trois mois mais porte toujours des séquelles de son hémiplégie. Il consulte  afin de fixer des objectifs de rééducation atteignables avec l’ergothérapeute et de développer des moyens simples pour s’autostimuler à domicile.

Les interventions sur le lieu de vie

À la maison

Pour poursuivre le partenariat avec les parents développé en séances et améliorer l’autonomie dans les activités de la vie quotidienne (toilette, habillage, repas) lors de mises en situation, et l’implication de l’enfant dans son jeu.

Des mises en situation sont également possibles auprès des patients adultes, lors d’activités de la vie quotidienne ou domestiques (tâches ménagères diverses) afin d’évaluer leurs difficultés et de proposer des solutions pour améliorer leur participation.

 

À l’école

Des interventions sont proposées pour expliquer les difficultés de l’enfant et veiller à la mise en place d’aménagements dans le but de favoriser sa réussite en dépit de ses troubles.

Généralement en lien avec l’AVS pour que le travail fait en séance soit poursuivi à l’école de façon cohérente et que les acquis soient transférés.

  • Lors de réunions formelles
  • Lors de séances dispensées sur le temps scolaire de façon plus informelle

Des séances à l’école sont proposées aux enfants porteurs de problèmes de santé, nécessitant de multiples suivis rééducatifs ou dont les parents ne sont pas véhiculés. Elles présentent des inconvénients : le local proposé n’est pas toujours adapté et l’ergothérapeute n’a pas tout son matériel à sa disposition.

Dans le cas d’un suivi sur le lieu scolaire, nous prévoyons une rencontre avec les parents (séance en cabinet ou à domicile) pour faire le point une fois tous les deux mois.

Sur le lieu de travail

L’aménagement du poste de travail de l’adulte, dans le cas d’affections musculo-squelettiques notamment, est possible dans ce cadre.

Le travail en équipe

Pour une rééducation cohérente, ne pas passer à côté d’une difficulté et que tous les intervenants agissent dans le même sens, il est important de pouvoir échanger, de façon formelle lors des réunions ayant lieu à l’école, et de façon plus informelle en début de suivi ainsi qu’au cours de l’évolution de l’enfant.

Les courriers sont envoyés en copie aux intervenants sur demande des parents et systématiquement au médecin traitant, coordinateur des différents suivis de l’enfant.

Les communications téléphoniques ont lieu avec l’accord des parents.

Dans le souci d’une collaboration entre l’ergothérapeute, l’école et les autres rééducateurs, nous vous recommandons d’informer votre ergothérapeute des PPS, ESS, PAP, PAI et autres réunions d’équipe ayant lieu dans le milieu scolaire ou dans la structure de soin encadrant le suivi de votre enfant. Le professionnel se rendra disponible pour cette réunion dans la mesure du possible. Dans le cas contraire, un courrier reprenant l’évolution de votre enfant en séances et les aménagements à mettre en place en classe vous sera proposé.